Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 18:20

Le 2 mai 2014, à Odessa des militants ultras et des fanas de foot, attaquaient la maison des syndicats de la ville, l'incendiant avec ses occupants. Ceux qui essayaient de s'extirper des flammes et qui ne mouraient pas étouffés en un instant, par un gaz à ce jour inconnu, se faisaient froidement tirer dessus ou tabassé à mort, à leur sortie de l'édifice. A ce jour on compte quarante-huit morts officielles, assassinés par des hommes de main de la junte de Kiev. Cependant, le nombre exact des morts, est, à ce jour, inconnu. Certains parlent d'au moins 150 morts. Saura-t-on un jour le nombre exacte des martyrs de ces « premiers faits d'arme » de la junte de Kiev ? Pour mieux comprendre, il est recommandé de voire le documentaire sur ces événements, d'Arkadi Mamontov, pour la chaine «Rossia 1 (VGTRK.)» «Ожог ~  Ozhog ~ Brûlure.»

Voici une chanson du barde arménien Aram Guiurdjian parlant de ces tragiques évènements qui précédairent l'agression fratricide de la junte de Kiev et de ses bataillons ultra et néo-nazis, sur le Donbass et les milliers morts que cette guerre civile entraîna et continue à faire.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Не забудем ! Не простим ! ~ Nous n'oublierons pas, ni ne pardonnerons !
Aram Guiurdjian

Dans la gorge, durcit en boule, la colère;
L’amertume hache le cœur;
La canaille crâne, s'étant enhardie;
Brisant des destins, tels des portières.

Dormez tranquillement Frères et Sœurs;
Nous n'oublierons pas, ni ne pardonnerons !
Nous ne plierons pas, ni, devant la mort, ne tressaillirons
Vous êtes tombés pour nous - pour vous, nous tiendrons !

Nous n'oublierons pas, ni ne pardonnerons !

Le vol de centaines de vie, s’est brisé
Des centaines de printemps furent tués
La marche de l’histoire s’achemine vers le passé,
Des bandits, tels des héros, sont encensés.

Dormez tranquilles, Frères et Sœurs;
Nous n'oublierons pas, ni ne pardonnerons !
Nous ne plierons pas, ni, devant la mort, ne tressaillirons
Vous êtes tombés pour nous - pour vous, nous tiendrons !

Nous n'oublierons pas, ni ne pardonnerons !

Traduction: Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarah. P. Struve - Струве Сара Петр - dans Bardes russes ~ Русские барды
commenter cet article

commentaires

flib 08/05/2015 14:08

Bonjour . Déjà merci , pour le fait que votre blog continue à vivre ! Depuis les débuts du "Maidan" , je suis ce qu'il se passe en Ukraine, et je suis révolté que les gouvernements européens "soutiennent" à ce point ce nouveau "gouvernement "..............Odessa est une belle ville ( j'y ai passé deux semaines) je sais qu'il y faisait bon vivre . De ce que l'on m'en rapporte ( je parle pas trop mal le russe) , les sourires y ont disparus .....Dans toutes les villes que j'ai visité , parler le russe ne posait aucun problème , visiblement cela faisait partie de la vie des habitants , et personne ne semblait témoigner d'animosité contre la Russie ! J'aimais beaucoup Kiev , j'aimais l ' Ukraine, je n'y retournerai plus ! Le crime d' Odessa , est une honte pour le gouvernement ukrainien actuel , et une honte aussi pour les gouvernements soit disant "démocratiques" européens . Merci encore à vous, pour les chansons (et les traductions ) . Bon courage , flib

Sarah P. Struve 08/05/2015 18:47

Merci pour votre témoignage.

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories