Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 17:15

La chanson « On byl starchy iéiо - Il était plus âgé qu’elle » fut enregistré en 2004 par Makarévitch et l’orchestre du tango créol (Orkestre kreolskovo tango) dans l’album « Ot menia k tiébié - De moi à toi »

От_меня_к_тебе.jpg

L’orchestre du tango créole fut créé par Makarevitch en 2002. Ce groupe est composé de personnes venant de différants autres groupes dont « Machina vréméni , Kvartal,, Igor Boïko band, ainsi que d’autres.

Он был старше её. / Il était plus âgé qu’elle

Андрей Макаревич / Andreï Makarévitch

Il était plus âgé qu’elle,
Elle était jolie,
Dans son petit corps
Résidait une âme,
Ils allaient ensemble,
Ils ne se disputaient pas pour des riens.
Et tout le monde disait autour,
En quoi ne seraient-ils pas mari et femme,
Et juste une petite chose
Le rendait fou,
Il l’aimait,
Elle aimait voler la nuit,
Il soufrait, lorsque derrière la fenêtre il faisait sombre,
Il ne dormait pas, fermant la fenêtre pour la nuit,
Il sanglotait, buvant à la cuisine du thé amer,
A l’heure où elle volait la nuit,
Et après, au matin, elle jurait,
Qu’hier, c’était la dernière fois,
Il pardonnait, mais la nuit derrière la fenêtre il fait sombre,
Et elle s’envolait de toute façon.
Et lui, il lui offrait des roses,
Lui achetait du parfum,
Lui consacrant des chansons,
Lui lisant des poèmes,
Il se raccrochait à un fil
Comme le dernier des idiots,
Il avait peur, qu’une nuit de pleine lune,
Elle oublierait le chemin de la maison,
Et une nuit, c’est ce qui arriva.
Il soufrait, lorsque derrière la fenêtre il faisait sombre,
Il ne dormait pas, fermant la fenêtre pour la nuit,
Il sanglotait, buvant à la cuisine du thé amer,
A l’heure où elle volait la nuit,
Et après, au matin, elle jurait,
Qu’hier, c’était la dernière fois,
Il pardonnait, mais la nuit derrière la fenêtre il fait sombre,
Et elle s’envolait de toute façon.
Et trois jours et trois nuits,
Il ne dormait et ne mangeait,
Il restait assis auprès de la fenêtre,
Et
regardait le ciel,
Il répétait son nom,
Il sortait l’attendre sur la corniche,
Et quant la lune s’en alla décroissante,
Il s’en fut par la fenêtre, comme elle le faisait,
Il s’envola, comme elle s’envolait,
Mais non pas vers le haut, mais vers le bas.
Et après, au matin, elle jurait,
Qu’hier, c’était la dernière fois,
Il pardonnait, mais la nuit derrière la fenêtre il fait sombre,
Et elle s’envolait de toute façon,
Et elle s’envolait de toute façon.

Traduction : Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sergei 23/06/2011 14:57


Otlichnaya pesenka. Mashina vremeni eto konechno legenda !


Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories