Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 16:35
Texte & musique Vladimir Vissotski - Interpretation: Diana Arbenina

 

Je portai mon malheur
Sur la glace printanière
La glace se rompit, l’âme s’est arrachée,
Telle une pierre dans l’eau, elle s’est enfoncée.
Et le malheur, bien que lourd,
Aux bords acérés de la glace s’est accroché.

Depuis ce jours, le malheur,
De par le monde me poursuit.
Des bruits, des rumeurs courent avec lui.
Que je ne sois pas morte,
Seuls, le saule dénudé,
la caille et sa nichée, le savaient.

Qui donc l’a dit
A mon Monsieur,
A peine quelqu’un a parlé, à peine m’a-t-on trahi,
Et lui, d’effroi, hors de lui,
À ma recherche est parti,
le malheur et la rumeur l’ont suivis.

Il m’a retrouvé, m’a rattrapé,
M’ayant embrassé, il m’a prise dans ses bras,
Dans son dos, le malheur ricanait…
Il ne pu rester
Plus d’une petite journée,
Le malheur, quand à lui, pour l’éternité s’est accroché.

Je portai mon malheur
Sur la glace printanière
La glace se rompit, l’âme s’est arrachée,
Telle une pierre dans l’eau, elle s’est enfoncée.
Et le malheur, bien que lourd,
Aux bords acérés de la glace s’est accroché.

Traduction Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories