Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 16:45

L’auteur de ce poème est le poète Siméon Stromilov (1810 – 1862) peu de choses sont connues à propos de lui. Entre 1830 et 1839, il collabora à nombres de revues littéraires, telle la revue « Московском Наблюдателе –Moskovski nabludatil – L’observateur de Moscou » ou encore « Сын оте́чества –Syn otchtchestva – fils de la patrie » d’abord auteur de poésies patriotiques et rhétoriques, il cultiva par la suite le style des poètes romantiques des années 30, se tournant vers la romance dont le poème « Est-ce la branche qui plie sous le vent » est une illustration typique.

Varlamov.jpgLa musique de cette romance fut écrite par le « compositeur-dilettante » Alexandre Varlamov (1801 – 1848). Issu d’une ligné de nobles d’origines Moldaves, dès l’âge de dix ans il fut choriste à la cour de Saint Petersbourg. Varlamov eut comme professeur un maitre de la musique sacrée russe : Dmitri Bortnianski. De 1818 à 1823, il fut directeur du chœur de l’ambassade russe aux Pays-Bas. De 1832 à 1845, Tout en enseignant le chant par intermittence, il fut maître de chapelle   pour le théâtre impérial de Moscou. Varlamov composa deux ballets, de la musique de scène, des pièces pour piano ainsi que des chansons. Certaines de ces chansons telle cette romance, sont, à ce jour, connues et chantées par tout le monde et font partie intégrante de la chanson populaire russe.

Voici deux vidéogrammes de cette romance :

- Le premier vidéogramme est un extrait de la deuxième partie d’un  film diptyque "Любовь земная - Lioubov zemnaïa -  Amour terrestre / Судьба - Soudba - Destin" de l’acteur, réalisateur et scénariste, Evgueni Matveev qu’il réalisa entre 1974 et 1977.  Dans cet extrait, Olga Ostrooumova et Zinaïda Kirienko,  chantent cette romance.

soudba.jpg- Le second vidéogramme est interprété par le chanteur EvgueniVinogradov (1908 -1980) Vinogradov, né à Kazan, commença à chanter encore enfant, dans un chœur d’église. Il devint l’une des voix de la chanson soviétique.

________________


То не ветер ветку клонит.  / Est-ce la branche qui plie sous le vent.
Texte : Simeon Stromilov – Musique: Alexandre Varlamov

Est-ce la branche qui plie sous le vent,
Serait-ce, de la chênaie, le bruissement.
Est-ce  mon petit cœur qui se lamente,
Telle une feuille d’automne tremblante.

Je fus exténué par le chagrin,
Ce serpent vipérin !...
Ma flammèche de copeaux, consume-toi,
Je brûlerai avec toi.

Il n'y a plus ici de vie pour moi, sans mon aimée:
Avec qui donc irai-je, maintenant, me marier ?
Serait-ce avec la tombe, que la destinée
M’a condamné, moi le gaillard, à me fiancer.

Entrouvre-toi, terre transie,
Offre au gaillard, l’oublie,
Adopte-moi mère nourricière
Dans une étroite cellule funéraire.

Ce destin m'est devenu odieux,
Le chagrin et la tristesse, m'ont dévoré...
Serait-ce  bientôt, serait-ce avant peu,
Que la dalle tombale m’aura empierrée ?

Traduction : Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarah. P. Struve - dans Romances russes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories