Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 19:23

L’auteur de "За окном зима и ночь - Za oknom zima i notch - Derrière la fenêtre, l’hiver et la nuit," écrite en 1992, est Vassili Mokhov. Voici ce que dit de lui l’interprète de cette chanson, Igor Rasteriaev :
Vassili-Mokhov-copie-1.jpg« Vassili Fiodorovitch Mokhov est un ami très proche de mon père, son pays de Rakovka (region de Volgograd). Il est le parrain de ma sœur et mon père est le parrain de sa fille, c'est à dire qu’ils sont compères. Par ailleurs, Vassili Fiodorovitch  est le président du club de bania. C’est un club d’amis qui, tous les vendredis, vont à la bania et puis ensuite, ils s’assoient quelque part en se reposant  d'une façon civilisée;  mélangeant la boisson modéré, la guitare et les discutions intimes. Dans les meilleurs moments du club, les années 80 et 90, la bania était fréquentée par près de vingt personnes de tous milieux sociaux et de toutes professions. Il y avait des peintres et des médecins, des artistes du théâtre Dobine et des dockers,  des musiciens… Ensuite tous allaient à l'atelier de papa et de son collègue, oncle Vadim Suris, et alors, commençait la tablée … Ces banias, ces tablées, ont mis en moi, comme je le comprends maintenant, nombre de choses de ce que je suis aujourd'hui. L'oncle Vassia prenait sa guitare et se  mettais à chanter … C’est lui que je considère comme mon professeur, au même titre que les bardes, les rockers et mon poteau, Gricha de Glinichtcha, qui, malheureusement, n’est plus, en raison de l'alcool. »
Dans cette chanson, il est question de la "Belomor." c'est le nom abrégé de Belomorkanal qui est une marque de "Papirosses" cigarettes russes au long filtre de carton. La marque Belomorkanal fut crée en 1932 à Léningrad. Elle porte le nom du canal de la mer blanche.

____________________________

За окном зима и ночь / Derrière la fenêtre, l’hiver et la nuit
Vassili Mokhov (1992)

Derrière la fenêtre, l’hiver et la nuit,
Dans la cour, la neige est tombée,
Ma femme dort, ma fille s’est endormie,
Dans leur sommeil, elles sourient,
J’ouvrirai la porte, doucement,
Silencieux, je sortirai dans le corridor
Et, à la cuisine je m’allumerai
Une Léningradoise Belomor.

Derrière le mur, l’obscurité et le froid,
Le verre de thé est rempli et je suis prêt
À me replonger de la tête,
Dans le monde merveilleux de mes poésies,
S’envoleront mes pensées
Et, en elles, je m’emporterai,
Peut être bien trente ans en arrière,
Peut être bien trente ans en avant.

Là-bas, au printemps, chante l’étourneau
Et fleurie le jardin derrière la maison,
Là-bas, le père est toujours en bonne santé
Et maman a le regard clair,
Dans le monde entier, il n’y a plus de guerre,
Le dernier combat s’en est allé,
À mon épouse, j’offre des fleurs
Et mon ami est encore vivant.

Avec moi-même, je parlerai
De ce que j’ai su faire et ce que je n’ai pu,
Bien que je me rende compte, tout à fait,
De ces lignes, toute la naïveté,
Et, à travers la vitre embuée,
Derrière laquelle, il y a une cour noire,
Je regarde par la fenêtre toute la nuit
Et je fume ma Belomor.

Traduction : Sarah P. Struve
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories