Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 17:37

La chanson « Куба - Cuba » a été édité pour la première fois à l’automne 2004, dans l’album « SMS ». après qu’elle ai été chanté par le groupe « Les snipers nocturnes et Diana Arbénina, l’été de la même année à Berlin, lors du festival «Ночь русского рока - Notch rouskovo roka – La nuit du rock russe » à cette époque, Fédor Vassiliev, guitare-basse, et ancien « métalliste » rejoint le groupe.

 

Arbenina_SMS.jpg

Cuba / Куба
Д. Арбенина/ D. Arbenina

Nous étions couchés et fumions dans les yeux d’acier de l’océan
Et n’avions même pas l’envie de penser, on était tout simplement bien
Dans une semaine notre avion, nous nous sommes enfui, envolés
Toute les deux, l’hiver, sept jours.

Tout ici, est familier, on dirait notre pays il y a vingt ans
Un pays aussi rouge que le notre, il y a vingt ans
Il y a de ses voitures, de telles voitures dont on ne se souvenait même pas,
Des camions et des Buick…

Et dans mes chaussures jusqu'à aujourd’hui, il y a du sable cubain.
Ils ne savent pas, comme la neige peut être bonne.
Ils chantent comme j’aurais voulue chanter pour toi.
Ils dansent comme j’aurais voulue danser avec toi.

Avec des étoiles cubaines nous nous griffions le dos et la poitrine
Et jalousions ceux qui pouvaient serrer la main de Jah,
Nous sentions le rhum, nous plongions dans une nuit d'hiver chaude
Nous sentions le rhum, nous aimant l'un l'autre, je dormais au creux de ton épaule...

Et dans mes chaussures jusqu'à aujourd’hui, il y a du sable cubain.
Ils ne savent pas, comme la neige peut être bonne.
Ils chantent comme j’aurais voulue chanter pour toi.
Ils dansent comme j’aurais voulue danser avec toi.

Nous sommes revenus au creux d’une aube concrètement triste.
Et de penser n’avions même pas envie, chacun vers son chez soi.
Je sais, il y a d’autres pays, mais très peu égal
À toi, l’hiver, sept jours.

Et dans mes chaussures jusqu'à aujourd’hui, il y a du sable cubain.
Ils ne savent pas, comme la neige peut être bonne.
Ils chantent comme j’aurais voulue chanter pour toi.
Ils dansent comme j’aurais voulue danser avec toi.

Nous étions couchés et fumions…

Traduction : Sarah P. Struve

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories