Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 22:13

Levons nos verres /Давай за.

Lube /Любэ

(Traduction : Sarah P. Struve.)

 

« Lube » ou « Lioubé » a été créé en 1987 par Igor Matvenko, actuellement producteur du groupe et compositeur. Le nom, vient de "Lyubertsy" une banlieue difficile du sud de Moscou, d'où sont originaires les musiciens.

Le groupe se compose de : Kolia Rastorguev, chant, Alexander Erokhin, batterie, Pavel Usanov, basse, Vitali Loktev, accordéon, clavier, Anatoli Kulechov, guitare, choeur, Igor Matvenko, producteur, compositeur, Alexander Shaganov, compositeur, Mickaël Andreev, compositeur. La musique du groupe est d'inspiration populaire russe, teintée de rock, de blues de pop... La chanson Davaï za… (Levons nos verres …) parle de la guerre de Tchétchénie et de la mémoire des peuples de Russie.

 

Le ciel est couvert de nuages gris
les
nerfs sont tendus en cordes de guitare,
la pluie tambourine du matin au soir,
le temps figé semble éternité.
Nous avançons, de tous côtés.
Les tanks, l’infanterie, le feu de l’artillerie.
On nous tue mais nous survivons
et de nouveau à l’attaque nous, nous jetons.

Allez à la vie, allez frère, jusqu’au bout,
Allez à ceux qui furent, alors, avec nous.
Allez à la vie, que soit maudite la guerre,
Souvenons nous de ceux qui furent, alors, avec nous.

Le ciel au dessus de nous, de nuages plombé,
s’étale bas en brouillards déchirés.
Envie de croire que tout est déjà terminé,
que survive seulement mon camarade blessé.
Sois patient, frérot, ne meurs pas maintenant,
tu vas encore vivre longtemps et heureux,
Nous danserons à ton mariage,
vers le ciel, tu feras voler tes enfants.

Allez à la vie, tiens le coup, frère, jusqu’au bout,
allez à ceux qui t’attendent à la maison.
Allez à la vie, que soit maudite la guerre.
Allez à ceux qui t’attendent à la maison.

Allez à eux, allez à nous,
à la Sibérie et au Caucase,
aux lumières des villes lointaines
et aux amis et à l’amour.
Allez à vous, allez à nous
et aux paras et aux Spetsnaz
aux médailles militaires,
Levons nos verres, mon vieux.

Dans un vieil album j’ai trouvée des photos
de mon grand père, Commandant de l’armée rouge,
« A mon fils, En mémoire de Berlin 45"
Souvenirs d’un siècle passé.
L’odeur de l’herbe à l’aurore, non coupée.
Gémissements de la terre de bombardements labourée,
une paire de godillaux militaires,
de guerres nouvelles, de guerres anciennes, fatiguée.

Allez à la vie…
Allez à ceux…
Allez à la vie…
à la mémoire de ceux qui furent, alors, avec nous.

Traduction: Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0
Published by stengazeta.over-blog.com - dans Lioubè -Любэ
commenter cet article

commentaires

Sarah. P. Struve - Струве Сара Петр 24/11/2014 10:16

Merci beaucoup pour votre appréciation. Malheureusement, je n'ai pas (encore) traduit cette chanson.

DJD 23/11/2014 23:50

Merci pour ces traductions. A tout hasard, disposeriez-vous de la traduction en français de la chanson de Lioubè "Ты прости меня, мама, прости" ?

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories