Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 13:41
Эх дороги... / Les chemins...
L. Ochanine:

Oh, Les chemins ...
Poussière, brouillard,
Froids et effrois
Et toujours la steppe tempétueuse.
Tu ne peux connaître
Ta destinée.
Peut être, au milieu de la steppe,
replieras tu tes ailes.

Sous les bottes tourbillonne la poussière,
Le long de la steppe,
à travers les champs.
Tout autour dansent les flammes,
sifflent les balles.

Oh, Les chemins...
Poussière, brouillard,
Froids et effrois.
Et toujours la steppe tempétueuse.
Un coup de feu éclate,
Un corbeau s’envole,
Dans les herbes folles,
Ton frère gît mort.

Et la route s’en va plus loin,
S’empoussière,
Tourneboule,
Et tout autour, la terre fume,
Une terre étrangère.

Oh, les chemins...
Poussière, brouillard,
Froids et effrois.
Et toujours la steppe tempétueuse.
Une pinède familière
Le soleil se lève,
Au perron de la maison,
Une mère attend son enfant.

De part les routes sans fin,
Les steppes,
Les champs,
regardent Toujours à notre suite,
Les yeux maternels

Oh, Les chemins…
Poussière, brouillard,
Froid et effroi,
Et toujours la steppe tempétueuse.
La neige ou le vent,
Souvenons nous amis,
Pour nous autres,
Ces routes là,
Ne peuvent être oubliées.

Traduction Sarah P.Struve.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lmharry 06/05/2011 20:46


"La pluie fine" de Lydia m'a brouillé la vue lorsque je l'ai reçue depuis Stengazeta sur Youtube et une erreur d'aiguillage m'a fait prendre le mauvais chemin pour mettre mon commentaire. Avec mes
bien sincères excuses pour le commentaire inapproprié. Une même émotion étreint ces beaux chants.


Frédéric L. André 22/04/2011 17:23


Camarades soldats de l'Armée Soviétique, camarades Partisans... Si je connais (un peu, trop peu) vos histoires, c'est parce que mes parents - Partisans de Belgique - me l'ont racontée. Si je crois
vous connaître (un peu, trop peu), c'est parce que ma femme, ma petite Russe de Léningrad (parce que, pour nous, même s'il y a Saint-Petersbourg, ce sera toujours Leningrad quand nous parlerons de
la guerre) me parle souvent de son père, qui a survécu au siège et participé à la prise de Berlin.
Camarades soldats de l'Armée Soviétique, Camarades Partisans des forêts de Briansk : le 8 mai approche. Nous ne vous oublierons jamais.


Frédéric L. André 22/04/2011 19:13



Товарищи Красноармеецы, товарищи Партизаны... Если я знаю (не много, не достаточна) рассказы о вас, это потому что мой родители – Бельгийские Партизаны – мне их рассказывали. Если
мне кажется что я с вами знаком (не много, не достаточна), это потому что моя жена, моя маленькая русская из Ленинграда (Для нас, даже если есть город Санкт Петербург, когда мы о войне говорим,
этот город всегда остаётся Ленинградом) она мне о своём отце часто рассказывает, её отец который пережил блокаду и дошол до Берлина


Товарищи Красноармеицы, Товарищи Партизаны Брянских лесов; день восьмого мая приближаться. Мы не когда вас не забудем.



Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories