Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 16:45

"Уральская рябинушка - Ouralskaïa riabina - Le sorbier de l’Oura" est une chanson datant des années 50 du siècle précédant. Elle est le prototype de la chanson populaire russe/soviétique de cette époque. Evgueni Rodyguine, Le compositeur de la mélodie est originaire d’Ekaterinbourg, ville qui s’appelait à l’époque, Sverdlovsk. Cette mélodie fut jugée par le directeur du cœur populaire de sverdlovsk où jouait Rodyguine, comme non représentative du folklore russe. Se regard puriste fut démentie par l’enjouement, d’abord en union soviétique, puis à travers le monde, que rencontra cette chanson qui fut traduite en plus de dix langues. Elle est un peu l’hymne de cette région du centre Oural, à la fois faite d’une magnifique nature, et d’un paysage fortement industrialisé.

Evgueni Rodyguine a actuellement 80 ans et prend tous les jours sa voiture, y compris en hiver, pour aller se baigner au lac Chaptach. Il est question de lui confier la composition musicale de l’hymne de l’oblast' de Sverdlovsk.

Sur ce vidéogramme, la chanson est interprétée par Nadejda Kadychyva et le groupe Zolotoïe koltso.

 

Le sorbier de l’Oural
Уральская Рябинушка

Musique : E. Rodyguine ~ Paroles M. Pilipenko

Traduction: lokaNova 

Le soir s'étend au-dessus de la rivière comme une douce chanson,
L'usine s'illumine de lointains éclairs de chaleur,
Quelque part, un train roule avec des points de feu,
Quelque part, sous un sorbier, des garçons m'attendent.
Oh, sorbier frisé aux fleurs blanches,
Oh, sorbier, petit sorbier, pourquoi es-tu triste ?

A peine les sonneries se perdent-elles au-dessus de l'eau,
Que je regagne le petit sorbier par un sentier escarpé.
Le vent souffle sans fin sous le sorbier frisé ;
A ma droite, les boucles du tourneur, à ma gauche, celles du forgeron.
Oh, sorbier frisé aux fleurs blanches,
Oh, sorbier, petit sorbier, pourquoi es-tu triste ?

La journée, à l'atelier, de courtes rencontres ardentes ;
Mais le soir, nous nous retrouvons, nous nous asseyons et nous taisons.
Les étoiles d'été observent en silence les garçons,
Et elles ne disent pas, ces lumineuses, lequel d'entre eux est le plus aimable.
Oh, sorbier frisé aux fleurs blanches,
Oh, sorbier, petit sorbier, pourquoi es-tu triste ?

Lequel d'entre eux est le plus désiré, duquel prendre la main ?
Le cœur inquiet, je n'y comprends rien,
Les deux garçons sont braves, les deux sont bons,
Gentil petit sorbier, guide mon cœur !
Oh, sorbier frisé aux fleurs blanches,
Oh, sorbier, petit sorbier, pourquoi es-tu triste ?

____________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by stengazeta.over-blog.com - dans Chansons populaires russes
commenter cet article

commentaires

Basile 14/09/2010 10:56


bonjour.
il y a une très belle version du sorbier de l'Oural par le choeur de l'Oural, postée par "alexanderbogdanov1" sur Youtube. J'ai ajouté sur cette vidéo les paroles française trouvée sur votre
blog

Cordialement

http://www.youtube.com/watch?v=UH6_V1JryBA


Sarah. P. Struve 14/09/2010 12:03




http://www.youtube.com/watch?v=UH6_V1JryBA



Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories