Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 15:36

Pavel-Guerman1.jpgL’auteur du texte, Pavel Guerman, est né en 1894 à Kamenets-Podilski , dans le sud de l’Ukraine. Au début de la première guerre mondiale, il déménage à Kiev où est publié le premier recueille de romances reprenant ses vers.

Durant les années de la guerre civile, Guerman écrit pour les théâtres kiéviens, des sketches ainsi que des piécettes humoristiques. Guerman fit partie du célèbre club "ХЛАМ - KhLAM" abréviation en russe de « peintres, Hommes de lettres, Artistes, Musiciens », L’abreviation « Khlam »  voulant dire en elle même « vieilleries ».  Ce club fut décrit par Mikhaïl Boulgakov dans son roman « la Garde blanche » sous le nom de "ПРАХ - PRAKh"  ce qui signifie « cendres». Après la guerre civile Pavel Guerman vécu un temps à Riga, puis à Paris où il publia un recueil de poèmes. Au début des années 30, il revint à Kiev. Pavel Guerman est décédé en 1952.

Stengazeta a déjà publié une romance ayant comme texte un poème de Pavel German : " les petites briques "

Boris Fomine, l’auteur de la musique, compositeur soviétique de romances et de chansons populaires,  est né en 1900 à Boris FomineSaint-Pétersbourg.  En 1919, il rejoint le front dans les rangs de l’armée rouge, puis travaille à rétablir les voies ferrées, enfin,  Fomine donne des concerts sur le front. De retour à Moscou, où son père occupe une place dans l’appareil d’Etat, il continue à composer s’essayant aux ballets et aux opérettes.  En 1929, la romance fut condamnée en tant que genre contrerévolutionnaire, à partir de cette époque l’œuvre de Fomine tombe dans l’oublie. En 1937 il sera emprisonné durant une année. A partir de l’agression hitlérienne contre l’Union Soviétique, la carrière de Fomine reprend un certain élan. Pendant cette période, il compose plus de 150 chansons relatant la vie et les combats des soldats au front. Parallèlement à son activité de composition, il crée le premier théâtre au front "Ястребок – Ïastrebok"  Durant de longs mois, alors que les troupes fascistes sont aux portes de Moscou, ce théâtre est le seul à fonctionner dans la ville.  Après la fin de la guerre, Fomine tomba de nouveau dans l'oublie. Il décéde en 1948 et est enterré à Moscou, au cimetière de la Présentation de la Vierge.

Isabella-Iourevna2.jpgSur ce vidéogramme déniché sur le net, c'est Isabella Iourieva  qui interpréte cette romance. Isabella Iourieva est née dans le sud de la Russie à Rostov-sur-le-Don en 1899. A partir de 1920 elle étudie le piano à Saint-Pétersbour, alors Petrograd. Elle commence à chanter en 1922. Nombre de ses interprétations deviennent les tubes des années 20 et 30. Le premier disque d’Iourieva date de 1937. En 1992, elle sera honorée du titre d'Artiste populaire de Russie. Elle et décédée en janvier 2000 à Moscou.

_______________

Только раз... / Qu’une seule fois...

Paroles : P. Guerman – Musique : B. Fomine

Jour et nuit dans le cœur se déverse  la tendresse,
Jour et nuit la tête tournoie,
Jour et nuit, ému comme par un conte,
Tes mots résonnent en moi.

Qu’une seule fois dans la vie, des rencontres peuvent arriver,
Qu’une seule fois le fil, par le destin, est déchiré,
Qu’une seule fois dans une froide et hivernale soirée,
J’ai tellement envie d’aimer !

Fondent les rayons d’un crépuscule  oublié,
Les fleurs,  de bleu céleste, se sont enveloppées.
Où donc es-tu, il fut un temps, désirée,
Où es-tu en moi, éveilleuse de rêveries ?

Qu’une seule fois dans la vie des rencontres peuvent arriver,
Qu’une seule fois le fil, par le destin, est déchiré,
Qu’une seule fois dans une froide et hivernale soirée,
J’ai tellement envie d’aimer !

Traduction : Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarah. P. Struve - Сара Струве - dans Romances russes
commenter cet article

commentaires

Djamal Benmerad 01/06/2012 21:24

Merci pour ce bijou musical.

Sarah. P. Struve - Сара Струве 02/06/2012 07:45



C'est moi qui vous remercie pour votre visite sur ce blog!



Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories