Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 12:05

Tatiana Kabanova est née à la fin des années 50 à Petropavlovsk-Kamtchatski. Elle n’a reçut aucune formation musicale particulière et a commencé à chanter encore dans le cadre du cercle d'art dramatique de son école. Après la fin de ses études elle a continué à étudier à l’académique Théâtrale de Iaroslavl. Après cela, elle a Travaillé au "théâtre de la jeunesse sur la Fontanka" (1980), puis, au «Refuge du comédien» (1988-1989). Tatiana Kabanova est la première femme, qui a repris le répertoire d'Alexandre Vertinski. D'abord à la télévision dans la série «l'Odyssée Vertinski» (1989), puis au "Théâtre de l'Estrade" où avait été mis en scène le spectacle musical «Madame Bomja» (1990-1992). Depuis 1997 Tatiana Kabanova se produit au théâtre « l’entreprise russe ». En 1999 elle créa son propre théâtre, malheureusement, cette expérience ne dura que le temps d’une saison. Kabanova a participé à l’album d’Alexandre Rosenbaum « Transsibérien » Son premier album « С одесского кичмана – S odeskovo kitchmana - D’une geôle odessite » est sorti en 2003. Certains collectionneurs avertis, possèdent une cassette où Kabanova chante Alexandre Vertinski, cassette éditée en 1998. Le timbre de voix si particulier de Tatiana Kabanova, fait que certains de ses admirateurs l’appellent l’Edite Piaf russe.

Kabanova.jpg

 « Les ailes, brisées, fracassées » qu’elle interprète ici, est une chanson datant du début du vingtième siècle, son auteur reste inconnue. La cocaïne qui apparait en fond dans ce texte, permet de dater ainsi cette chanson dite « romance cruelle de prison ». La cocaïne étant particulièrement prisée en Russie à l'aurore du XX° siècle ; elle se retrouve dans nombres de chansons, telle « Cocaïnette » chanson écrite et créé par Vertinski, ou de romans comme « Roman avec cocaïne » de M. Agueev, auteur dont la réèle identité interroge. Cette romance reçut une renommée assez large en 1936, lors de la sortie du film «Заключенные – les prisonniers» où elle est interprétée. C’est une chanson de voleuse, ce qui en soit est une curiosité.

__________________________

Перебиты, поломаны крыля
Les ailes brisées, fracassées
Romance cruelle de prison

 

Les ailes brisées, fracassées,
L’âme réduite à une douleur sourde.
La cocaïne, d’une poussière argentée,
A ensevelie toutes mes routes.

Voler, alors je ne savais,
Au marché, les voleurs me l’apprenaient.
Pour cela, je leur chantai des chansons,
Ces chansons des temps passés.

Commencent alors des jours dorés
D’un amour voleur et caché.
Oh, vous, mes chevaux moreaux,
Mes chevaux noirs-corbeaux.

Le traîneau, de tapis, je recouvrirai,
Les crinières, avec des rubans vermeils, je tresserai.
Je franchirai de lointaines contrées inexplorées
Et, au vol, je t’emporterai.

De cette fatale poursuite, nous nous sommes échappés,
Cesse donc de sangloter, mon bébé,
Les chevaux noirs ne nous trahirons jamais,
Les chevaux moreaux, il n’est plus possible de les rattraper.

Les cordes de la guitare sanglotent doucement,
En réponse à mes tristes pensées,
Je suis une gamine encore jeune
Mais mon âme, elle a plus de milles ans !

Les ailes brisées, fracassées,
L’âme réduite à une douleur sourde.
La cocaïne, d’une poussière argentée,
A ensevelie toutes mes routes.

Traduction : Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories