Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 13:45

Victor Tsoï est né à Leningrad en 1962. Il fait ses études secondaires dans un lycée artistique, où avec un ami, il crée un groupe musical « Salle N°6 ». Après son exclusion du lycée, il entreprend un apprentissage comme sculpteur sur bois. A cette époque il fréquente les milieux musicaux underground et punk de Leningrad, tout en restant passionné d’arts martiaux orientaux. En 1981 il crée avec deux camarades, un nouveau groupe « Garine et les hyperboloïdes » qui deviendra le groupe « Kino » Le premier album est enregistré sous la direction de Boris Grebebchikov, qui soutient et parraine Tsoï.

Tsoi.jpg

Le 15 août 1990, Victor Tsoï se tue dans un accident de la route.
La chanson « Кукушка - koukouchka - Le coucou » est issue du dernier album du groupe « Чёрный альбо́м – Tchornyi al’bom – L’album noir ». Enregistré peu de temps avant sa mort. Il est paru en décembre 90.

______

Кукушка / Le coucou
Виктор Цой / Victor Tsoï

De chansons encore non écrites, combien y-en-a-t-il,
Dis-le-moi coucou, chante-le-moi.
Dois-je vivre en ville ou bien de hameau en hameau
Dois-je rester couché telle une pierre, ou brûler telle l’étoile, l’étoile.
Mon soleil, jette un regard sur moi;
Ma paume s’est métamorphosée en poing.
Et s’il y a de la poudre, donne-moi du feu.
C’est ainsi...
Qui ira de par les traces solitaires ?
Les forts et les courageux ont couché leur tête au combat.
Peu nombreux sont ceux qui restent tête lucide;
Sain d'esprit, mains fermes, dans le rang, dans le rang.
Mon soleil, jettes un regard sur moi;
Ma paume s’est métamorphosée en poing.
Et s’il y a de la poudre, donne-moi du feu.
C’est ainsi...
Où es-tu donc maintenant mon libre arbitre ?
Avec qui rencontres-tu, la tendre aurore;
Réponds-moi.
Je me sens bien avec toi et mal sans toi;
La tête et les épaules restent impassibles sous le fouet, le fouet.
Mon soleil, jette un regard sur moi;
Ma paume s’est métamorphosée en poing.
Et s’il y a de la poudre, donne-moi du feu.
C’est ainsi...
Mon soleil, jette un regard sur moi;
Ma paume s’est métamorphosée en poing.
Et s’il y a de la poudre, donne-moi du feu.
C’est ainsi...


Traduction : Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0
Published by stengazeta.over-blog.com - dans Victor Tsoï - Виктор Цой Rock russe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories