Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 21:56

Voici la traduction de la chanson « Je n’aime pas » de Vladimir Vissotski. Dans la courte présentation qu’il en fait, il explique qu’elle exprime en partie son credo, ce qu’il n’aime pas.

vissotski.jpegCe texte pourrait être également l’expression de la Russie à l’encontre de l’occident bien pensant et de sa médiocratie médiatique, au prétexte ethnocentrique que seul l’occident détient « LA » vérité.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Владимир Высоцкий - Я не люблю / Vladimir Vissotski - Je n’aime pas

Vladimir Vissotski. - J’ai commencé à écrire pour mes amis, comme cela pour la compagnie, pour rester assis, prendre une guitare et chanter. Avant, j’écrivais beaucoup de chansons, elles étaient sans malice, très simples, mes proches amis les écoutaient pour leur humour et pas seulement pour cela et puis très rapidement je les ai entendus venant d’autres sources, retranscrites sur des bandes magnétiques. Les textes de mes chansons ont commencé à circuler parmi les gens et un beau jour beaucoup, beaucoup de gens connaissaient mes chansons et j’ai été dans obligation de continuer cette affaire et cela avec plaisir.

Vous m’avez demandé mon credo, Je pense que cette chanson que je vais vous chanter, pas sur scène mais, ici, à la maison, cette chanson qui s’appelle « je n’aime pas. » Il y a au moins un aspect de ce que je n’aime pas qui apparaît très précisément en elle.

 

Je n’aime pas l’éclipse fatale des jours,
De la vie, je ne me lasserai jamais.
Je n’aime pas n’importe quel période de l’an,
Où de chansons, je ne puis chant
er.

Je n’aime pas le cynisme froid,
En l’enthousiasme je ne crois pas.
Je n’aime pas qu’un étranger lise mes lettres,
Jetant un regard de par derrière mon d
os.

Je n’aime pas quand les choses sont à moitié,
Ou lorsque l’on interrompt une conversation,
Je n’aime pas quant on tire dans le dos,
Je n’aime pas non plus le tir à bout porta
nt,

Je déteste les supputations et les commérages.
Le doute des vers de terre, l’hommage médaillé,
Où lorsqu’on se frotte tout le temps contre de la laine,
Où que l’on gratte du fer sur du ver
re.

Je n’aime pas la suffisance rassasiée,
Je préfère encore que lâchent les freins.
Dommage que le mot « honneur » soit oublié
;Et que derrière ce mot se cachent des calomn
ies

Lorsque je vois des ailes brisé,
En moi, il n’y a aucune pitié,
Je n’aime pas la violence et l’impuissance,
Seulement, Je plein le christ crucif
ié.

Je ne m’aime pas quant j’ai la trouille,
lorsqu’on frappe des innocents, je suis peiné
Je n’aime pas lorsque l’on squatte mon âme,
En particulier quand c’est pour y crach
er.

Je n’aime pas les manèges et les arènes,
Pour eux, des millions se monnaient pour un rouble.
Qu’il y ai, devant nous, de grands changements,
ça, jamais, je ne l’aimera
i !

Traduction Sarah P. Struve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alma Azad 13/07/2011 00:17


Puet on avoir le texte en russe s''il vous plait ?
Merci


Sarah. P. Struve 13/07/2011 09:23



Voici un lien vers le texte original: http://www.kulichki.com/vv/pesni/ya-ne-lyublyu-fatalnogo.html Cependant, en cliquant maintenant sur le titre en russe, vous pouvez accéder au texte
original.



Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories