Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 17:52

Dans une série de documentaires consacrés aux « Russes sans la Russie » initié par la chaîne de télévision « Koultoura » une des séries animée par Nikita Mikhaïlkov (en russe) est consacrée à Anna Marly née Anna Betoulinski,. Anna Marly arrive enfant en France à Nice, sa mère fuit la Russie bolchevisée où son mari a été fusillé. Elle prend le nom d'Anna Marly pour danser dans les ballets russes avant d'entamer une carrière de chanteuse. Anna Marly connaît un nouvel exode en mai 1940 qui la mène, via l'Espagne et le Portugal, à Londres en 1941 où elle s'engage comme cantinière au quartier général des forces françaises libres de Carlton Garden. C'est là qu'elle compose, à la guitare, son Chant des partisans. Anna Marly raconte comme, lorsqu’elle était à Londres : « les Allemands approchaient de Smolensk et il y avait une résistance féroce, On en parlait dans les journaux anglais. Un jour, J’étais en coulisses après un spectacle où j’avais chantée, et je lisais un quotidien anglais qui parlait de Smolensk, des partisans... Et c’est comme ci quelque chose était venue du tout-puissant, j’ai pris ma guitare et j’ai commencé : « de lisière en lisière... » Et c’est ainsi qu’est née cette chanson. » Plus tard Joseph Kessel et Maurice Druon écrivirent la version française. Voici la traduction en français du texte initial qu’écrivit Anna Marly en russe.

~~~~~~~

ПЕСНЬ ПАРТИЗАН

Le chant des partisans

-1942-

Anna Marly

(1917 – 2006)

De lisière en lisière
La route coure
Le long d’un précipice,

Là-haut, quelque part
Le croissant de lune vogue
Se pressant …

Allons là-bas
Où le corbeau ne vole pas
Où aucun animal ne pénètre.

Personne, aucune force
Ne nous soumettra
Ne nous chassera.

Vengeurs du peuple
Nous repousserons
La force mauvaise,

Que le vent de la liberté
Recouvre
Notre tombe…

Nous irons là-bas
Et jusqu’au bout, détruirons
Les réseaux ennemis,

Que nos enfants sachent
Comme nous fument nombreux
À tomber pour la vérité !...

Traduction: Sarah P.Struve

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • STENGAZETA - ПАРИЖСКАЯ СТЕНГАЗЕТА
  • : Le mot « Stengazeta » est un acronyme voulant dire « journal mural ». Stengazeta de Paris publie des traductions de chansons russes contemporaines et/ou populaires, ainsi que des articles d'opinions. Il m’a semblé utile, de faire percevoir à travers ce blog, la Russie et ses cultures, hors du prisme propagandiste et réducteur que véhiculent les pouvoirs politiques, économiques & médiatiques occidentaux. S. P Struve
  • Contact

Ruski tchas

 

Recherche

Catégories